Votre navigateur est obsolète et n'affichera pas correctement ce site. Nous vous conseillons de procéder à sa mise à jour ou de changer de navigateur. Merci.

Association Forum Jacques Prévert

Centre culturel et d’animation – Programmation spectacles vivants – Carros

mail facebook twitter youtube rss
MENU

Accueil > Spectacles Vivants > Archives > Saison 2013-2014 > L’homme qui plantait des arbres

Cie Arketal

L’homme qui plantait des arbres

12 novembre 2013 19h30

Marionnettes, tout public à partir de 7 ans

Durée › 1h

D’après « L’homme qui plantait des arbres » de Jean Giono (ed. Gallimard)

L’homme qui plantait des arbres

Écrite à la suite d’une commande du magazine américain Reader’s Digest, la nouvelle de Giono a eu un retentissement mondial. Elle est aujourd’hui considérée comme un manifeste à part entière de la cause écologiste.

© Antoine Oriola

Cette nouvelle de Giono, que d’aucuns ont cru réelle, s’inscrit dans la première moitié du XXème siècle, mêlant la Grande Histoire à la petite, celle d’un être d’exception : Elzéard Bouffier. Ce berger solitaire, vivant dans un pays hostile décide de le reboiser de façon totalement désintéressée et anonyme. Elzéard Bouffier trie des milliers de graines, chaque jour, par paquets de cent puis les plante quotidiennement, en un rituel immuable. Il ne sait même pas que le
monde est en guerre. Peu à peu, des milliers d’arbres germent et grandissent : chênes, frênes, bouleaux, entraînant des réactions écologiques en chaîne et la résurrection de la nature et des villages auparavant abandonnés…

Notes d’intentions de mise en scène

Depuis 2 ans, je lis le texte auprès d’élèves de 10 à 14 ans et tous ont immédiatement posé cette question : « Est-ce que c’est une histoire vraie ? ». Puis ils ont ajouté : « L’arbre est un élément essentiel du texte ; c’est bien de mettre les arbres en valeur ».
La nature, l’écologie sont des thèmes importants dans la nouvelle de Jean Giono, mais son personnage, Elzéard Bouffier, instille en nous un rêve, un espoir : Celui de transmettre un acte désintéressé sans en attendre de reconnaissance.
L’ambiguïté entre la vérité et la vraisemblance est au coeur du récit de Giono.
Comment marier le réel et la fiction dans l’espace théâtral ?
En créant dans le même espace de jeu, un rapport direct entre l’acteur – narrateur et le berger- marionnette. Au-dessus, l’espace des marionnettes à gaine chinoises, dans l’air. Au-dessous, à vue, l’espace de la marionnettiste et du narrateur qui fait avancer l’histoire en dialoguant avec le berger, ou en manipulant des objets, des figures.

Le projet

Le projet d’adapter, « L’homme qui plantait des arbres » à la scène, est lié à une prise de conscience générale de notre mode de vie. En février 2011, je découvre cette nouvelle, cette « fable » de Jean Giono, écrite en 1953. La philosophie de ce texte m’a touchée profondément. Pour moi, chaque individu peut agir sur son environnement. Chaque geste compte aussi petit soit-il. Le personnage, Elzéard Bouffier, berger, n’est pas un héros, mais un « Monsieur tout le monde ».
Pour créer ce spectacle, nous avons fait le choix d’utiliser des matières et des produits les plus respectueux possibles de l’environnement. Notre travail de construction s’inscrit de plus en plus dans cette démarche.
Greta Bruggeman

La compagnie

Créée en 1984 par Greta Bruggeman et Sylvie Osman, toutes deux formées à l’Institut International de la Marionnette de Charleville-Mézières, ARKETAL est installée à Cannes depuis 1990. La compagnie, dont le travail est reconnu internationalement, a réalisé 23 créations pour adultes, enfants ou tout public, qui associent marionnettistes, acteurs, auteurs, musiciens, scénographes, peintres ou plasticiens.

Mise en scène › Sylvie Osman
Conception scénographie et dessins des personnages › Antoine Oriola
Construction marionnettes et Décors › Greta Bruggeman
Acteur › Pierre Blain
Marionnettiste › Erika Faria de Oliveira
Lumières › Manu Guedj (Musique en cours
)


Coproductions : Le Pôle Jeune Public au Revest les Eaux, Scène conventionnée pour l’Enfance et la Jeunesse, Le Théâtre de Villeneuve lès Maguelone, Scène Conventionnée pour les Jeunes Publics en Languedoc Roussillon. Spectacle créé dans le cadre du dispositif « Compagnonnage » du Ministère de la Culture et de la communication. Convention DRAC PACA et Ville de Cannes. Subventions : Région PACA et CG 06.


Voir en ligne : Le site de la cie


TARIF UNIQUE › 6€
Représentations scolaires organisées

Nos coordonnées

Association Forum
Jacques Prévert

Rue des Oliviers
06510 Carros
tél. : 04 93 08 76 07

picto

Salle Juliette Gréco
Bd de la colle belle
06510 Carros

Billetterie spectacle